14/09/2012

HOCEPIED Patrick

Patrick_Hocepied_fdf.jpgPatrick HOCEPIED, né à Bruxelles il y’a 50 ans, je suis revenu à Dottignies -pays de ses ancêtres- dès que j’ai su marcher. J’habite Mouscron. Séparé, père de 3 enfants, je suis juriste. Fonctionnaire fédéral, je participe à la rédaction de textes légaux et réglementaires en matière financière pour l’Administration générale de la Trésorerie à Bruxelles.

Je me suis présenté à vos suffrages aux élections communales précédentes sur la liste M.R. Je milite actuellement au sein du F.D.F. J’apprécie la gestion exemplaire des mandataires de ce parti sur Bruxelles et souhaite implanter ces principes de bonne gestion en Wallonie. Le F.D.F. a respecté ses promesses électorales.

Le MR : une histoire sans parole…

J’ai quitté ce Mouvement parce que son Président a présenté au Parlement un avenant à la convention franco-belge faisant de nos voisins frontaliers français une caste de privilégiés occupant des postes à Mouscron et le long de la frontière sans qu’un mouscronnois ne puissent les concurrencer avant 30 ans…

 Aucun de nos politiques n’a élevé sa voix contre une telle discrimination fiscale, à se demander s’ils ont compris l’enjeu pour nos chômeurs ? Il faut obéir à Di Rupo ou Reynders qui ont reçu en échange autre chose de Leterme ? Vos députés sont de bons petits soldats. L’intérêt des Mouscronnois passera toujours après les privilèges montois.

PS : Plus d’appétit que d’estomac

Que de promesses à chaque fois renouvelées puisque jamais réalisées. Que d’argent gaspillé, perdu. Petits systèmes d’avantages offerts à quelques-uns aux frais de tous…

Au pouvoir au niveau national, et malgré leurs promesses, ils détricotent la sécurité sociale.  L’hiver sera rude pour de nombreux électeurs.

Il y a six ans, Annick SAUDOYER  promettait la création d’emplois pour les chômeurs non qualifiés… Allait-elle ouvrir un charbonnage ? Une promesse pour épater la galerie ? Six ans après, nous avons bonne mine… alors que tant de personnes s’investissent dans la formation continue…

CDH : Les urnes ne connaissent pas la prescription

Où est Detremmerie ? « TU QUOQUE  MI FILI » aurait dit César à de tels humanistes. Ceux-ci dénoncent les dérives mêmes anciennes alors qu’ils y ont participé. Que vaut dans un tel contexte la démolition de la réputation de son fils. C’est suspect. C’est au moyen âge que l’on  maudissait sur plusieurs générations et au Far West que l’on lynchait sans discernement.

En tant que mandataires, c’était leur boulot de freiner le bourgmestre lorsque ses choix étaient inadaptés. Devons-nous cautionner dans les urnes la lâcheté d’une bande de béni-oui-oui ? Le bourgmestre actuel devrait se méfier, avec de tels amis pas besoin d’ennemis. Touché par la limite d’âge, ses voix conduiront un autre au pouvoir.

Cette triste alliance doit être jugée sur son bilan et non sur son programme :

Nous avons la compétence pour tenir leurs promesses !

Pourquoi  le FDF ?

Le FDF n’est pas un parti anti-flamand : C’est un parti anti-extrémiste et à ce titre, il combat, entre autre, la tendance De Wever qui  est un réel danger pour ce qui reste d’unité nationale. La bonne gestion doit régner en Wallonie. La couleur du FDF est l’amarante : couleur faite de bleu et de rouge, position centrale faite de tolérance et d’équilibre des préoccupations de gauche et de droite avec une ouverture marquée à l’écologie responsable.

La compétence doit sortir des urnes car l’amateurisme gentil et bon enfant d’un Gadenne se paie cash. L’ambition démesurée et si peu justifiée des autres aussi.

Le FDF n’a pas manqué à sa parole. L’accord conclu avec la Flandre ne correspondait pas à leurs promesses électorales. Il n’y a pas souscrit à l’inverse des autres partis.

Ses mandataires s’approchent des modèles du genre. L’accueil au sein de leurs communes  est bilingue et aucune discrimination n’est faite. Avec une opposition flamande virulente, chaque écart, chaque erreur serait immanquablement dénoncée. Parcours sans faute, villes où il fait bon vivre… PARCE QUE l’opposition y fait aussi son boulot empêchant toute dérive.

Le FDF sur une liste d’intérêts communaux ? Parce que c’est l’intérêt de la ville. Centre gauche, centre droite,… peu nous importe. La ville a besoin de personnes libres avec du cœur et de la compétence.

Parce que la liberté d’A.D.M (Ambition2000), c’est aussi une liberté de ton. Dominique combat toutes les dérives, toutes les erreurs avec simplicité et courtoisie.  Conseiller communal, il a abattu un boulot énorme sans se plier aux diktats d’un parti, sans retour d’ascenseur d’aucune sorte…

Mon père Charles HOCEPIED - fondateur d’une entreprise qui fournit plus de 100 emplois sur Dottignies depuis 1965 -s’étonnera de voir notre nom à côté de celui d’un vrai militant de gauche.

Nous ne sommes pas enfermés dans des idéologies mais ouverts aux idéaux. Dominique VERCRUYSSE, bien que rouge, (à ne pas confondre avec le receveur communal)  est un homme pragmatique, honnête, un homme de cœur, un gars juste, juste un gars qui veut le meilleur pour sa ville, c’est son ambition : son ambition2000 : un cœur gros comme çà.

Nous avons  la compétence pour qu’on ne licencie plus jamais « n’importe comment » parce que nos mandataires actuels sont incapables de motiver correctement un acte administratif…

Nous sommes une autre voie, pour que les idéaux s’affranchissent de tant de l’affairisme de droite que du clientélisme de gauche et inversement.

Votes pour toi, comptes-sur nous.

Offre-nous ta voix, si tu ne sais pourquoi, la majorité actuelle le sait…

Patrick HOCEPIED – Juriste. Responsable du FDF mouscronnois

3éme sur la liste d’ambition 2000